DSC_4533

Le danger d’une suite de succès sans précédents est sans doute de ce laisser emporter par ce nuage sur lequel on flotte. Aussi agréable que la réussite puisse être, il n’en reste pas moins que le succès côtoie de très près l’échec. Lorsqu’on accepte la proximité qui existe entre ces deux pôles, nous sommes en mesure de voir au delà de ce qui peut nous paraitre un échec au premier plan et comprendre que les échecs sont extrêmement pédagogiques.

Après une saison de compétition de rêve, il faut recommencer au départ, où rien n’est acquis, rien n’est assimilé et où ton corps doit beaucoup trop se servir de sa tête au lieu de se laisser emporter. Lorsque tu n’es pas mentalement prêt à cela, c’est malheureusement la confiance en soi qui prend le dur coup. Le doute s’empare et la roue décolle. À ce moment là, un choix s’exige entre se laisser emporter ou bien briser cette cadence qui gruge le mental. C’est ici que j’ai dû apprendre à apprendre de mes échecs. Je dis échec, mais lorsque nous sommes capable d’apprendre de ceux-ci, cela devient inévitablement un riche apprentissage. On se retrouve donc avec des succès et des apprentissages ce qui nous place continuellement dans une situation positive et nous permet d’avoir le cœur léger.

-Charlie